Search Previous Papers

Thursday, 30 March 2017

Français EVALUATION LINGUISTIQUE TESTER # 02 ACCIDENT DE LA ROUTE (LA RÉDACTION DE RAPPORTS)

EVALUATION LINGUISTIQUE (Français)
TEST # 2
INTRODUCTION
Bienvenue à l’épreuve de français du test linguistique des Nations Unies. Ce test est en deux parties. La première consiste en l’analyse d’un texte écrit. La seconde repose sur l’écoute d’un enregistrement. Des instructions claires vous seront données avant le début de chacune des deux épreuves.

L’usage de tout ordinateur, micro, livres, notes et le recours à une aide extérieure sont interdits. Nous attendons de votre part le respect strict de ces consignes. Tout candidat qui ne respecterait pas ces consignes se verrait exclu de l’épreuve et l’incident serait rapporté officiellement aux autorités de l’Etat membre organisateur du test ainsi qu’au responsable chargé des SAAT au sein de la division de police aux Nations Unies.
La première partie est un test de compréhension d’un texte écrit.

Un texte et un questionnaire vont vous être donnés. Le texte décrit une situation que l’on rencontre typiquement dans une mission. Dix point-clés y sont développés. Le questionnaire est composé de dix questions relatives à ces dix point-clés. Il vous sera donné des feuilles de papier de brouillon pour que vous puissiez prendre des notes. Vous serez autorisés à conserver ces notes tout au long du test.

Lisez le texte très attentivement. Vous pouvez écrire sur la feuille du test si vous le désirez. Vous serez notés uniquement sur le questionnaire.

Après avoir lu le texte, répondez aux 10 questions figurant dans le questionnaire. Pour chaque réponse, assurez-vous de faire figurer l’ensemble du point-clé. Vous n'avez pas besoin d'écrire des phrases complètes pour répondre aux questions. Seules les informations utiles seront prises en considération.
Il est vous est particulièrement recommandé d’utiliser le papier de brouillon pour noter les éléments importants du texte. Lors de la seconde partie du test, vous ne pourrez utiliser que ces notes. Aucun autre document ne sera autorisé. 

Le texte et le questionnaire devront rester face cachée contre la table jusqu'à ce que vous soyez invités à commencer. Vous aurez 20 minutes pour lire le texte et compléter le questionnaire. L'instructeur vous indiquera quand ces 20 minutes commenceront. Vous serez ensuite informés à 5 minutes et à 1 minute de la fin.
Après 20 minutes, le texte et le questionnaire seront ramassés. Conservez les notes que vous avez prises sur le papier de brouillon, vous aurez à les utiliser lors de la partie audio de l'évaluation linguistique. 
N’oubliez pas d’inscrire votre nom en entier ainsi que votre numéro de candidat dans les cases prévues à cet effet en haut du questionnaire.

Bonne chance! 
Première partie de l’évaluation linguistique
(Compréhension écrite)
TEST # 2
Rapport initial d’incident

Le 24 janvier 2012 à 18 heures, une patrouille motorisée du commissariat de Mukoko circule sur la route de Kasake. Les policiers ont terminé leur tour de service et se dirigent vers le commissariat pour y déposer le véhicule. Ils sont pressés de rentrer pour assister, à la télévision, à la retransmission d’un match de football de la coupe d’Afrique des Nations.

A ce moment, à proximité du carrefour dit des Trois Manguiers ils aperçoivent un groupe de personnes rassemblées sur le bord de la route. Le groupe fait signe à la patrouille de venir les rejoindre. Les policiers, après avoir stoppé le véhicule le long de la route, s’approchent du groupe pour s’enquérir de la situation.
Suite du rapport - 1
Il y a là cinq personnes. Le groupe parait agité et excité. Tout le monde parle en même temps. Les policiers demandent au groupe de se calmer et de s’écarter pour leur laisser le passage. Ils s’avancent dans une zone envahie par de hautes herbes et des arbustes touffus. Ils découvrent alors, à quelques mètres de la route, sur le bas-côté, le corps d’un homme allongé sur le sol, le visage contre terre. Tout autour de lui il y a une flaque de sang.

Les policiers demandent alors aux personnes présentes de ne pas quitter les lieux. Ils doivent relever les identités des personnes composant le groupe et obtenir leur témoignage. Par ailleurs, ils protègent la scène en demandant au groupe de s’écarter. Les policiers commencent alors leurs investigations.
Suite du rapport – 2
L’homme qui git sur le sol est inerte. Il n’y a aucun signe de respiration. Le corps est sans vie. L’homme semble âgé d’une trentaine d’années. Une flaque de sang séché est étalée sur le sol autour de lui. Ses vêtements sont en désordre. On distingue des traces de pas sur la terre environnante. Des herbes froissées et des branches d’arbustes cassées laissent penser qu’une lutte a pu avoir eu lieu.

A proximité du cadavre, les policiers découvrent une moto à laquelle est attelée une remorque. La moto est couchée sur le sol. La remorque est renversée. Des sacs contenant des légumes et des fruits sont déchirés. Leur contenu est éparpillé sur le sol.
Suite du rapport - 3
Les policiers fouillent la victime à la recherche d’un document d’identité ou d’un objet permettant de l’identifier. Les poches de la victime sont vides. Les policiers ne trouvent aucun objet ou document autour du corps. Ils inspectent alors le véhicule. C’est une moto de type chinois, il est en mauvais état. La peinture rouge est à peine visible et la rouille est présente partout. La remorque est elle aussi en mauvais état. Aucune plaque ni sur le véhicule ni sur la remorque ne permet une quelconque identification.

A la requête des policiers la victime est transportée, en ambulance, jusqu'à l’hôpital le plus proche, situé à environ 20 kilomètres du lieu où a été découvert le corps de la victime.
Suite du rapport - 4
A l’hôpital la victime est rapidement prise en charge. Les médecins ne peuvent rien faire pour l’homme qui leur a été amené. Ils déclarent la personne décédée. Après examen du cadavre, ils informent la police que l’homme a succombé à une blessure par balle qui l’a atteint à la poitrine, dans la région du cœur. La mort a été instantanée. Par ailleurs ils informent les policiers que la victime présentait également des traces de violence sur les bras et les mains. Ces traces laissent penser que l’homme s’est débattu pour échapper à une ou des personnes qui tentaient de le maintenir.

Les policiers ont relevé l’identité des cinq personnes présentes sur les lieux lorsque la patrouille est intervenue. Ils ont recueilli les premiers témoignages. Toutes ces personnes disent la même chose. Aucune d’entre elles ne peut fournir de détails concernant l’incident qui s’est produit. Personne n’a assisté à la scène. Ce sont deux marcheurs qui passaient à cet endroit qui ont aperçu le corps allongé sur le sol et qui se sont approchés. En quelques minutes ils ont été rejoints par trois autres personnes qui circulaient sur la route. Tous disent être arrivés sur les lieux quelques minutes seulement avant l’arrivée de la patrouille de police. Ils confirment qu’ils n’ont rien vu ni rien entendu et ne peuvent fournir aucune indication supplémentaire à la police.
Première partie de l’évaluation linguistique
(Compréhension écrite)
QUESTIONNAIRE  - A

Nom:…………...Prénom………Numéro de candidat………… Pays:………………………….Date:…………………………….

Q1: Quel jour et à quelle heure s’est produit l’événement ?
----------------------------------------------------------------------------------------
Q2: A quel endroit la patrouille est-elle interpellée par le groupe ?
----------------------------------------------------------------------------------------
Q3: Combien y-a-t’il de témoins ?
----------------------------------------------------------------------------------------
Q4: Qui a découvert le corps en premier ?
----------------------------------------------------------------------------------------
Q5: Quelle est la position de la victime ?
----------------------------------------------------------------------------------------
Q6: Quels éléments font-ils penser qu’il y a eu une lutte ?
----------------------------------------------------------------------------------------
Q7: Quel véhicule est-il découvert sur les lieux ?
----------------------------------------------------------------------------------------
Q8: Quelle décision prend la patrouille concernant la victime ?
----------------------------------------------------------------------------------------
Q9: Selon les médecins quelle est la raison de la mort de la victime ?
----------------------------------------------------------------------------------------
Q10: Quelle information donnée par les médecins confirment qu’il y a eu une lutte ?
----------------------------------------------------------------------------------------
RÉPONSES Compréhension écrite
QUESTIONNAIRE  - A
Q1: Quel jour et à quelle heure s’est produit l’événement ?
Réponse : 24 janvier 2012 à 18 heures

Q2: A quel endroit la patrouille est-elle interpellée par le groupe ?
Réponse : sur la route de Kasake, au carrefour des Trois Manguiers

Q3: Combien y-a-t’il de témoins ?
Réponse : cinq

Q4: Qui a découvert le corps en premier ?
Réponse : deux marcheurs

Q5: Quelle est la position de la victime ?
Réponse : le visage contre terre, les bras écartés

Q6: Quels éléments sur la scène font ils penser qu’il y a eu une lutte ?
Réponse : herbes froissées et branches d’arbustes cassées

Q7: Quel véhicule est-il découvert sur les lieux ?
Réponse : une moto à laquelle est attelée une remorque

Q8: Quelle décision prend la patrouille concernant le corps ?
Réponse : son transport à l’hôpital le plus proche

Q9: Selon les médecins quelle est la raison de la mort de la victime ?
Réponse : une balle dans la poitrine, dans la région du cœur

Q10: Quelle information donnée par les médecins confirment qu’il y a probablement eu une lutte ?
Réponse : des traces de violence sur les bras et les mains de la victime
Première partie de l’évaluation linguistique
(Compréhension écrite)
QUESTIONNAIRE  - B

Nom:…………………………...Prénom………………………
Numéro de candidat……Pays-------------------Date:--------------

Q1: Qui a découvert le corps en premier ?
----------------------------------------------------------------------------------------
Q2: Quelle est la position de la victime ?
----------------------------------------------------------------------------------------
Q3: Quels éléments font penser qu’il y a eu une lutte ?
----------------------------------------------------------------------------------------
Q4: Quel véhicule est-il découvert sur les lieux ?
----------------------------------------------------------------------------------------
Q5: Quelle décision prend la patrouille concernant la victime ?
----------------------------------------------------------------------------------------
Q6: Selon les médecins quelle est la raison de la mort de la victime ?
----------------------------------------------------------------------------------------
Q7: Quelle information donnée par les médecins confirment qu’il y a eu une lutte ?
----------------------------------------------------------------------------------------
Q8: Quel jour et à quelle heure s’est produit l’événement ?
----------------------------------------------------------------------------------------
Q9: A quel endroit la patrouille est-elle interpellée par le groupe ?
----------------------------------------------------------------------------------------
Q10: Combien y-a-t’il de témoins ?

RÉPONSES Compréhension écrite

QUESTIONNAIRE  - B

Q1: Qui a découvert le corps en premier ?
Réponse : deux marcheurs

Q2: Quelle est la position de la victime ?
Réponse : le visage contre terre, les bras écartés

Q3: Quels éléments sur la scène font ils penser qu’il y a eu une lutte ?
Réponse : herbes froissées et branches d’arbustes cassées

Q4: Quel véhicule est-il découvert sur les lieux ?
Réponse : une moto à laquelle est attelée une remorque

Q5: Quelle décision prend la patrouille concernant la victime ?
Réponse : son transport à l’hôpital le plus proche

Q6: Selon les médecins quelle est la raison de la mort de la victime ?
Réponse : une balle dans la poitrine, dans la région du cœur

Q7: Quelle information donnée par les médecins confirment qu’il y a eu une lutte ?
Réponse : des traces de violence sur les bras et les mains de la victime

Q8: Quel jour et à quelle heure s’est produit l’événement ?
Réponse : 24 janvier 2012 à 18 heures

Q9: A quel endroit la patrouille est-elle interpellée par le groupe ?
Réponse : sur la route de Kasake, au carrefour des Trois Manguiers

Q10: Combien y-a-t’il de témoins ?
Réponse : cinq
Première partie de l’évaluation linguistique
(Compréhension écrite)
QUESTIONNAIRE  - C

Nom:…………………………………Prénom………………………
Numéro de candidat………….…Pays:………….Date:……………

Q1: Quel véhicule est-il découvert sur les lieux ?
----------------------------------------------------------------------------------------
Q2: Quelle décision prend la patrouille concernant la victime ?
----------------------------------------------------------------------------------------
Q3: Selon les médecins quelle est la raison de la mort de la victime ?
----------------------------------------------------------------------------------------
Q4: Quelle information donnée par les médecins confirment qu’il y a eu une lutte ?
----------------------------------------------------------------------------------------
Q5: Quel jour et à quelle heure s’est produit l’événement ?
----------------------------------------------------------------------------------------
Q6: A quel endroit la patrouille est-elle interpellée par le groupe ?
----------------------------------------------------------------------------------------
Q7: Quelle est la position de la victime ?
----------------------------------------------------------------------------------------
Q8: Quels éléments sur la scène font ils penser qu’il y a eu une lutte ?
----------------------------------------------------------------------------------------
Q9: Combien y-a-t’il de témoins ?
----------------------------------------------------------------------------------------
Q10: Qui a découvert le corps en premier ?
----------------------------------------------------------------------------------------

RÉPONSES Compréhension écrite “Violation de domicile”.

QUESTIONNAIRE  - C

Q1: Quel véhicule est-il découvert sur les lieux ?
Réponse : une moto à laquelle est attelée une remorque

Q2: Quelle décision prend la patrouille concernant la victime ?
Réponse : son transport à l’hôpital le plus proche

Q3: Selon les médecins quelle est la raison de la mort de la victime ?
Réponse : une balle dans la poitrine, dans la région du cœur

Q4: Quelle information donnée par les médecins confirment qu’il y a eu une lutte ?
Réponse : des traces de violence sur les bras et les mains de la victime

Q5: Quel jour et à quelle heure s’est produit l’événement ?
Réponse : 24 janvier 2012 à 18 heures

Q6: A quel endroit la patrouille est-elle interpellée par le groupe ?
Réponse : sur la route de Kasake, au carrefour des Trois Manguiers

Q7: Quelle est la position de la victime ?
Réponse : le visage contre terre, les bras écartés

Q8: Quels éléments sur la scène font ils penser qu’il y a eu une lutte ?
Réponse : herbes froissées et branches d’arbustes cassées

Q9: Combien y-a-t’il de témoins ?
Réponse : cinq

Q10: Qui a découvert le corps en premier ?
Réponse : deux marcheurs
Seconde partie de l’évaluation (Production écrite)
TEST # 2
INTRODUCTION
Ceci est la seconde phase de l'évaluation linguistique UNPOL. Elle est divisée en deux parties. Dans la première partie, vous allez entendre une personne relater une histoire. Il s’agit de la même histoire que celle qui figurait dans le texte écrit que vous venez d’étudier. Ce récit sera intitulé Monologue. Dans la seconde partie, vous entendrez cette fois une conversation, sur le même sujet, entre deux personnes. Cette conversation sera appelée Dialogue.  

Nous vous rappelons que l’usage de tout ordinateur, micro, livres, notes ainsi que le recours à une aide extérieure sont interdits. Les candidats qui ne respecteraient pas ces règles se verraient exclus de l’épreuve. L’incident serait communiqué officiellement aux autorités de l’Etat membre organisateur du test ainsi qu’au responsable chargé des SAAT au sein de la division de police aux Nations Unies.

Vous allez recevoir un document papier pour y rédiger votre rapport. Il va également vous être donné du papier brouillon. Utilisez ce papier brouillon pour prendre des notes pendant la diffusion du monologue puis du dialogue. Notez soigneusement les point-clés de l’histoire. L’enregistrement ne sera diffusé qu’une seule fois.

Les notes prises sur le papier brouillon pendant la diffusion du monologue et du dialogue, vous permettront de rédiger ensuite un rapport de police complet.

Vous disposerez de 30 minutes pour rédiger votre rapport de police. L’instructeur donnera le signal du début de l’épreuve. Vous serez ensuite informés à 5 minutes et à 1 minute de la fin.

N’oubliez pas d’inscrire votre nom en entier ainsi que votre numéro de candidat dans les cases prévues à cet effet sur la feuille qui vous a servi à rédiger votre rapport.

Bonne chance!
MONOLOGUE
Le 24 janvier 2012 en soirée, une patrouille du commissariat de Mukoko stoppe sur la route de Kasake à proximité du carrefour dit des Trois Manguiers où un groupe de personnes lui fait signe.
Non loin de la route, ils découvrent le corps d’un homme, allongé face contre terre au milieu d’une flaque de sang séché.
L’homme est inerte. Ses vêtements sont en désordre et autour du corps les herbes foulées et des branches d’arbustes brisés laissent penser qu’il y a eu une lutte.

Aux côtés du corps se trouve une moto couchée sur le sol et une remorque renversée de laquelle se sont éparpillés des fruits et des légumes.

Deux marcheurs ont découvert le corps de la victime. Ils ont été rejoints rapidement par trois autres personnes quelques minutes avant l’arrivée de la police. Les témoins disent ne pas avoir assisté à l’incident.

L’homme est transporté dans un hôpital proche où les médecins déclarent qu’il est décédé d’une balle reçue dans la poitrine. Il y a aussi des traces de violence sur ses mains et ses bras.

Le 25 janvier se présente au commissariat de Mukoko un certain monsieur Emile qui fait les déclarations suivantes aux policiers.

Hier, alors qu’il circulait à moto avec son ami, transportant dans une remorque des fruits et des légumes qu’ils comptaient vendre tous les deux au marché le lendemain, ils ont aperçu 3 militaires qui avaient érigé un barrage sur la route, à hauteur de carrefour des Trois Manguiers.

Les militaires qui paraissaient ivres et étaient très agités leur on fait signe de stopper le véhicule. L’ami de Monsieur Emile, qui conduisait la moto a tenté de faire demi-tour, mais il n’a pas été assez rapide et les 3 militaires les ont entourés en les menaçant de leur fusils.
Ils ont exigé 100 dollars pour les laisser passer. Son ami a refusé, disant que c’était illégal et les militaires ont commencé à le prendre par ses vêtements et à le secouer violemment.
Profitant de la confusion Monsieur Emile, en quelques bonds, a pu gagner les fourrés sur le bord de la route et il s’est échappé en courant.

Alors qu’il était en train de s’enfuir, le témoin a entendu des cris et des bruits de coups, suivis d’une détonation. Il a pensé avec effroi que les militaires avaient tiré avec une arme sur son ami.

D’après les déclarations de Monsieur Emile, les militaires avaient tous les trois dans les vingt ans, deux étaient grands, c’étaient de simples soldats. Le troisième, petit, avait le grade de sergent.

D’après monsieur Emile, son ami avait sur lui une somme d’environ 400 dollars et un téléphone portable.
DIALOGUE
Le policier : Monsieur Emile, pouvez-vous me dire ce que vous faisiez hier soir sur la route de Kasake ?

M. EMILE : J’étais avec mon ami, nous circulions en moto et nous transportions des fruits et des légumes dans une remorque pour les vendre au marché le lendemain.

Le policier : Vous dites que vous avez été interpellé par des militaires ?

M. EMILE : Oui, exactement. A hauteur du carrefour des Trois Manguiers, il y avait 3 militaires. Ils avaient disposé des morceaux de bois sur la route pour faire un barrage. Ils avaient l’air d’avoir bu. Ils étaient très excités, ils criaient en nous faisant signe d’approcher jusqu’à eux.

Le policier : Qu’est-ce que vous avez fait ?

M. EMILE : Mon ami, qui conduisait, a tenté de faire demi-tour mais c’était trop tard. Les militaires nous ont entourés en nous menaçant avec leurs fusils. Ils étaient très excités, c’était effrayant.

Le policier : Vous dites qu’ils vous ont demandé de l’argent.

M. EMILE : Exactement. Ils nous ont réclamé 100 dollars pour nous laisser passer. Mon ami qui est plus impulsif que moi a refusé et a dit qu’il les dénoncerait aux autorités. Les militaires ont très mal réagi. Ils l’ont saisi par les vêtements, l’ont secoué violemment, ils semblaient prêts à tout.

Le policier : Vous avez pu vous enfuir ?

M. EMILE : Oui. Vous savez, mon frère a eu un problème similaire avec des militaires et il a été gravement blessé. Moi, j’ai profité de la confusion pour sauter sur le bas-côté de la route et puis j’ai couru jusqu’aux fourrés. Pendant que je courrais j’ai entendu des cris et des bruits de coups. Puis il y a eu un coup de feu. J’ai pensé que les militaires avaient tiré sur mon ami. J’étais certain qu’ils l’avaient tué.

Le policier : Malheureusement vous aviez raison. Apparemment, ils n’ont pas hésité à tuer votre ami. Pouvez-vous nous donner une description de ces militaires ?

M. EMILE : Il y avait un sergent, il était petit et très athlétique, avec une cicatrice sur la joue gauche. Les deux autres étaient des soldats. Ils étaient grands. C’est tout ce que je me rappelle.

Le policier : Avez-vous quelque chose à ajouter ?

M. EMILE : Mon ami avait au moins 400 dollars en espèces sur lui. Les avez-vous retrouvés ?

Le policier : Non la victime n’avait aucun argent ni aucun objet sur elle quand nous l’avons découverte.
Première partie de l’évaluation linguistique TEST # 2
Liste des 20 points clés pour le rapport
Jour et heure de l’évènement
24 janvier 2012 à 18 heures
Lieu de l évènement
Route de Kasake, carrefour des Trois Manguiers
Nombre de témoins
Cinq
Témoins arrivés les premiers sur les lieux
Deux marcheurs
Position de la victime
Allongé sur le sol, visage contre terre
Caractéristiques de la scène
Herbes froissées et branches d’arbustes cassées
Véhicule découvert sur les lieux
Moto avec sa remorque
Qu’est-ce qui est fait du corps ?
Transport à l’hôpital local
Raison de la mort de la victime
Balle dans la poitrine
Autre information donnée par les médecins
Traces de violence sur les bras et les mains
Un témoin de l’incident
M. EMILE
Quel évènement s’est-il produit ?
Barrage sur la route
Qui a disposé le barrage ?
3 militaires
1ère description par le témoin
Sergent, petit et très athlétique avec une cicatrice sur la joue gauche
2ème description par le témoin
Deux soldats, de grande taille
Quelle taxe exigent les militaires ?
Taxe de 100 dollars
Quelle est l’attitude des militaires ?
Ivres et excités
Que fait le témoin ?
Le témoin réussit à s’enfuir
Qu’est ce que le témoin entend ?
Le témoin entend un coup de feu
Somme dont disposait le conducteur selon le témoin
400 dollars

AddToAny

Learn More

Search This Blog

Visitor Map

Facebook page like

Powered by Textbook Widget

Popular Posts

Mouseflow